Consultation d'avocats

La Clinique juridique de l’UQÀM voit le jour en 1975 d’une volonté d’étudiant.e.s militant.e.s en sciences juridiques d’offrir gratuitement à la collectivité de l’information sur des questions de droit, et ce en vue d’une plus grande implication de juristes dans leur milieu, où les besoins se faisaient sentir. Deux objectifs sous-tendent l’idée de l’implantation d’un service de consultation juridique à l’UQÀM : l’objectif communautaire et l’objectif pédagogique.

Dès ses débuts, le service de consultation juridique agit sur deux volets : le service clinique (aide individuelle) et le service de recherche-action (aide collective par la démystification du droit visant une clientèle plus étendue).

Depuis 1998, la Clinique est localisée près de la rue Sainte-Catherine en accès direct pour le public. En 1999, la Clinique met en place une politique de rapprochement et de services réguliers auprès de groupes communautaires de Montréal avec l’aide d’une chargée de cours qui agit à titre de coordonnatrice (responsable de l’encadrement) des activités de la Clinique et grâce à la collaboration d’un chargé de cours responsable de l’encadrement des étudiants.e.s.

Depuis l’hiver 2007, suite à des modifications administratives, la Clinique juridique de l’UQÀM est entièrement menée par des étudiants bénévoles du baccalauréat en droit, et ce indépendamment du Département des sciences juridiques et de la Faculté de science politique et de droit. La Clinique continue de fournir de l’information juridique à des particuliers dans le besoin. Par ailleurs, une révision des Statuts et règlements de la Clinique mène à la création du Comité Accès Justice, qui s’occupe du volet « proactif » de la Clinique par le biais d’activités et d’actions concrètes, visant à vulgariser le droit et à le rendre plus accessible à tous et à toutes. Les étudiant.e.s impliqué.e.s dans la Clinique le sont de façon entièrement bénévole et ne retirent aucun crédit scolaire de leur engagement.

En 2016, une clinique pour les victimes d’actes à caractère sexuel est mise sur pied. Cette clinique permet de fournir une aide particulière et spécialisée à celles et ceux qui ont survécu à des actes à caractère sexuel en leur offrant gratuitement de l’information juridique. Cette initiative permet également l’élaboration d’un dépliant informatif qui est distribué sur les lieux de travail, dans divers organismes et dans les écoles.

En 2018, la Clinique juridique traite davantage les dossiers individuels d’usager.ère.s. : la Clinique compte plus d’une cinquantaine de clinicien.ne.s, coordonateur.trice.s et membre du conseil d’administration. Durant l’année scolaire 2017-2018, la clinique a traité 192 dossiers d’usager.ère.s qui en ont fait la demande.

L’accès à la justice est toujours un enjeu important dans la société et la Clinique juridique de l’UQÀM est très fière de pouvoir faire une différence dans la vie des gens.

0

Année de création

0

Avocats bénévoles

0

Étudiants

0

Dossiers traités

Vous avez un problème?

Contactez-nous et recevez une réponse en moins de 24 h.

Nos partenaires